12
Jul
Cassavetes : le cinéma pour holy motor (1/2)
Artistes : Près de 25 ans après sa mort, John Cassavetes bénéficie d'une aura exemplaire : réalisateur d'une douzaine de films, acteurs dans plus d'une vingtaine, son parcours de cinéaste demeure unique, difficilement rattachable à tel ou tel courant. Une météore. Sa carrière d'acteur, à l'inverse, s'accommode des codes hollywoodiens, pour le pire – Incubus et La Cible étoilée, de John Hough – le moyen – La Tempête, de Paul Mazursky – et le meilleur – Rosemary's baby, de Polanski, Les 12 salopards, de Robert Aldrich, A bout portant, de Don Siegel. Sans compter ses quelques incursions à la télévision, notamment la série Johnny Staccato, et dans un Colombo d'anthologie, qu'il co-réalise avec son compère Peter Falk. Cinéaste, acteur, auteur de pièces de théâtre, son parcours est celui de l'artiste complet. Dont l'engagement au service du cinéma relevait de la nécessité impérieuse : acteur populaire dont les cachets lui servaient à financer les films, il n'hésita pas à hypothéquer ...
Fiche de film: